Image Quelle assurance choisir pour sa maison, les critères à connaître
02 Oct 2017

Quelle assurance choisir pour sa maison, les critères à connaître

Selon les estimations de l'Agence Nationale de l'Habitat, les accidents domestiques font 20 000 victimes par an. Voilà pourquoi souscrire un contrat afin d'assurer son domicile pour couvrir les évènements sinistres est important. Seulement, quelle assurance choisir pour couvrir son domicile ?

Selon le logement

Avant de souscrire un contrat pour assurer son logement, le souscripteur se réfère, en premier lieu, à son statut. Néanmoins, c'est la nature du logement qui détermine l'obligation d'assurance et non le statut du souscripteur. Ainsi, le locataire d'un logement non meublé est légalement obligé de souscrire à une multirisque. D'ailleurs, la signature du contrat de bail requiert une preuve d'assurance. Faute de ce justificatif, le bailleur a le droit de résilier le bail. Inversement, les locataires de logement meublé et les propriétaires ont le choix ou non de souscrire une couverture.

Du reste, la souscription à une couverture est fortement recommandée pour les propriétaires. Cependant, la garantie risque locatif couvre ce dernier s'il y a trouble de jouissance (atteinte à la jouissance paisible d'un logement loué causé par un fait non imputable au locataire) ou du recours des locataires (cas où le locataire fait appel à la justice pour dénoncer l'état du logement). Quant à la copropriété, le syndic souscrit l'assurance logement. Toutefois, les colocataires doivent couvrir leurs biens mobiliers. Retrouvez où et comment faire une simulation dans le lien suivant http://www.simulation-assurance.org/ afin de prévoir et mieux choisir votre assurance logement.

Selon les risques couverts

Le second critère du choix de l'assurance est la couverture des évènements. Pour une clause en assurance logement, les évènements couverts sont : l'incendie, les dégâts des eaux, le vol, la tempête, la grêle, la neige, les bris de glace. Dans la couverture incendie, l'assureur couvre les dommages perpétrés par le feu de la foudre, des fumés et des pompiers lors d'une intervention. La garantie dégâts des eaux couvre non seulement le domicile de l'assuré, mais aussi les logements à proximité.

Suite à un vol, la garantie vol prend en compte les mesures entreprises pour éviter les cambriolages avant d'entamer la procédure de remboursement. La garantie tempête, grêle et neige ont été imposées par la loi, mais cette couverture n'est active qu'à la suite d'un arrêté ministériel. La couverture bris de glace répare ou remplace les portes, fenêtres et baies vitrées. Cependant, il existe d'autres garanties diverses que les assureurs intègrent dans la clause (relogement, frais d'expert…).


Selon le montant des coûts

Le dernier critère à prendre en compte est le montant des coûts. Il s'agit, d'abord, du montant des biens à assurer. Pour estimer la valeur d'un bien, l'assureur inspecte la somme des factures de chaque bien. Puis, il intègre un coefficient de vétusté afin de déterminer leur valeur actuelle au moment du sinistre. La catégorie bien de valeur concerne les meubles anciens, les bijoux ou tout autre bien d'une valeur considérable. L'estimation de leur valeur réclame l'intervention d'un spécialiste en dehors de l'assureur.

Le montant de la franchise proposé doit également être pris en considération. En outre, la franchise représente la somme prise en charge par l'assuré au moment de l'indemnisation après le sinistre. La franchise relative promet une indemnisation complète. Si le coût de la franchise dépasse le seuil, les charges complètes du sinistre seront remboursées. À défaut de franchise relative, la catégorie par défaut reste la franchise absolue. À l'inverse, le montant remboursé est égal à la différence entre celui du sinistre et celui de la franchise.