Pourquoi payer la taxe immobilière ?

Vous êtes sur le point d’acquérir un logement ou d’emménager, mais avez-vous pensé au payement de la taxe immobilière ? Ou bien vous pensez comme certaines personnes que la taxe immobilière n’a pas sa raison d’être ? Dans cet article vous allez découvrir le bien-fondé du payement de la taxe immobilière.

C’est quoi la taxe immobilière ?

La taxe immobilière est un impôt dont sont assujettis les propriétaires de bien immobilier. Ces propriétés sont divisées en deux catégories distinctes, les bâtis et les non bâtis qui répondent également à une taxe. Elle concerne aussi les logements occupés comme ceux qui sont vides. Il y a une différence entre la taxe immobilière sur les propriétés bâties et la taxe immobilière sur les propriétés non bâties. Contrairement à la taxe sur les revenus, la taxe immobilière ne nécessite pas de déclaration préalable du contribuable. L’avis d’imposition est directement envoyé. Les propriétaires payent ensuite la taxe une fois l’année.

Le bien-fondé de la taxe immobilière

Sur le plan du développement, on néglige souvent les effets bénéfiques de l’imposition même pour des sommes modiques. Pour financer leurs budgets, certains gouvernements s’appuient depuis longtemps sur des revenus tirés des ressources naturelles ou bien sur des aides extérieures. Depuis la crise mondiale de 2008, on parle plus de la contribution potentielle que pourrait fournir une amélioration dans la mobilisation des ressources intérieures. Néanmoins, les donateurs internationaux oublient souvent le rôle primordial de la négociation des taxes dans la construction d’états efficaces, responsables et réactifs partout dans le monde développé. L’imposition n’est jamais chose appréciée par les contribuables, mais ce n’est qu’en payant les taxes que les citoyens auront un gouvernement consensuel et représentatif.

Quelques échos

Dans certains pays d’Afrique où l’influence du gouvernement nationale est souvent limitée en dehors de la capitale, le renforcement de la production et de la perception des taxes a entraîné une amélioration dans l’édification de l’état ainsi que la réalisation des avantages potentiels des politiques de décentralisation. En 2016, cette taxe a rapporté 21,9 millions d’euros selon les résultats prévisionnels de la direction générale des finances publiques.